Pourquoi le traitement de plants de pomme de terre est primordial pour optimiser les revenus d’un producteur ?

novembre 10, 2021 11:04

Alors que la surface cultivée en pomme de terre représente en France pas moins de 200 000ha (source panel ADquation 2020), la tendance est à la réduction du traitement de plants. En effet, selon ce panel, seuls 87000 hectares ont été traités en 2020, ce qui correspond à une baisse de 11% par rapport à l’année précédente. L’impact est d’autant plus important sur le débouché de la transformation (industrie et féculerie), atteignant 74% d’impasse.

Si l’économie d’un traitement peut paraître intéressante, c’est sans compter sur le risque important sur la production de pomme de terre que font courir les maladies tel que le rhizoctone brun, quel que soit son débouché.

Le rhizoctone brun, c’est quoi ?

 

Le rhizoctone brun est favorisé par des conditions météorologiques froides et humides post-plantation et la lenteur des levées.

 

 

 

Ne pas traiter contre le rhizoctone brun peut avoir des conséquences importantes :  pertes de rendement (pied manquant et tubérisation retardée) et qualité médiocre de la récolte impactant la commercialisation, atteignant 20-25% de la production.

Pourquoi traiter les plants ?

  •   Assurer la sécurité d’une récolte commercialisable en se protégeant contre le rhizoctone brun et prévenir l’apparition de gale argentée
  •   Une peau net et saine : Le traitement limite les tubercules déformés et tubercules verts
  •   Sérénité face à d’éventuelles contamination des plants pouvant contenir des sclérotes
  •   Limiter l’exposition aux facteurs environnementaux : sols humides et frais après la plantation, sols contaminés de sclérotes (surtout si rotation < 4 ans) et plantation avec buttage définitif
  •   Assurer une gestion responsable du rhizoctone brun dans la rotation des cultures qui attaque de nombreuses plantes cultivées : Betterave sucrière, Maïs, Luzerne, Féverole, Pois…

Traiter avec les bons produits permet une amélioration significative du rendement, et donc une hausse de revenu des producteurs.

     

 Zoom sur le flutolanil 

 

 

Le flutolanil est une substance active efficace pour les traitements de plant. Il protège de façon durable les tubercules, plants et tiges tout au long de leurs cycles de production. Sur le marché français, deux produits formulés à base de flutolanil existent : RIALTO et IOTA P, formulation liquide Ultra Bas Volume et formulation poudre, qui ensemble représentaient en 2020 plus de 37% de part de marché des traitements de plants.

RIALTO et IOTA P sont de véritables alliés pour le protection contre le rhizoctone brun. En moyenne, c’est plus de 1.3T/ha de rendement additionnel (source ARVALIS). De plus, RIALTO et IOTA P, offre :

  • Un mode d’action unique : curatif et préventif
  • Une action préventive et systémique contre le rhizoctone brun
  • Une excellente protection des tubercules, plants et tiges, tout au long de la saison
  • Une très bonne sélectivité pour une bonne levée de la culture
  • Un contrôle partiel de la gale argentée

 


IOTA P® marque déposée, 60 g/kg flutolanil, DP, AMM 9200380 – P273 – P337+P313 – SPe1. ATTENTION – SGH07 – EUH401 : Respectez les instructions d’utilisation afin d’éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement.  H319 : Provoque une sévère irritation des yeux. – H412 : Nocif pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme

 

 

RIALTO® marque déposée, 460 g/l flutolanil, SC, AMM 9200379 – P273. P391. SPe1. SGH09 – EUH208 : Contient du 1,2-benzisothiazolin-3-one. Peut produire une réaction allergique. – EUH401 : Respectez les instructions d’utilisation afin d’éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. – H411 : Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.